Lutte Ouvrière n°2139

31 Juillet 2009

Les patrons licencient et augmentent leurs profits

HALTS AU MASSACRE DES EMPLOIS !

Vendredi 31 Juillet 2009

Editorial

Pendant les vacances, le massacre des emplois continue

Leur société

Plus de quatre millions de chômeurs : l'art d'accommoder les chiffres

Chômage - Un marché prometteur pour les agences de placement privées

Scoop d'été : la faute aux caissières

Recours à la sous-traitance : sous-traiter pour... surexploiter

Taxe carbone - Un nouvel impôt sous couvert d'écologie

Où il y a Rocard, un sale coup se prépare

Tour de France cycliste : l'or du maillot pour le vainqueur, l'argent pour les organisateurs

Incendies de l'été : des moyens toujours insuffisants

Marseille - Militaires incendiaires

Mont de Piété - Pour avoir de l'argent... mieux vaut être riche

Reims : les pompiers professionnels en colère

Dans le monde

L'économie mondiale s'enfonce dans le chômage mais les Bourses boivent le champagne

Gaza - Ensevelis dans les tunnels

Nouvelle-Calédonie -La répression frappe encore des syndicalistes

Etats-Unis : pour la police, un Noir n'est jamais tout à fait blanc

États-Unis - La « reprise » des banques, un second château de cartes

Israël : liberté pour Salah Hamouri !

Dans les entreprises

Face aux licenciements : La passivité des confédérations syndicales

GSK - Évreux (Eure) Toute honte bue

La Poste : Non à la privatisation !

Alcatel-Lucent - Toujours moins d'emplois pour toujours plus de profits espérés

Caterpillar -Grenoble et Echirolles : Eh oui, des profits...

Au ministère du Travail, Darcos continue de faire la leçon

ATB-Selni - Nevers (Nièvre) Un plan de 61 licenciements

Servisair - Roissy : face à un trust qui supprime des emplois, des revendications légitimes

Bosal - Annezin (Pas-de-Calais) Des propositions de reclassement... explosives

JPM - Avermes (Allier) Les travailleurs obtiennent 50 000 euros minimum pour les licenciés

Tassos — Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) Les travailleurs ont fêté quatre mois de lutte

Indre-et-Loire : les patrons compensent la crise avec nos emplois

New Fabris - Châtellerault (Vienne) Toujours en lutte pour les 30 000 euros

SKF - Fontenay-le-Comte (Vendée) Les travailleurs ne baissent pas les bras

Divers

Cet été dans votre ville, rencontrez les militants de Lutte Ouvrière